26/10/2014

AUBIET NE FAIT PAS UN TABAC.

Madame Heurteux, 3ème adjointe, recherche un boucher pour le marché hebdomadaire qui doit commencer le 6 Mars 2015 à Aubiet, de 16h à 19h, Place de la Poste mais...la mairie laisse partir le tabac -kiosque à journaux que le propriétaire,cessant l'activité, cèderait pour 25000 euros.
Le symbole de la pluralité d'expression s'effondre, la pensée unique se concentrera sur La Dépêche à la boulangerie.
Quel lien social veut la municipalité qui se gargarise de ce vocable?
Lien social entre choux , poireaux et jardin participatif....Lien social de l'épicerie solidaire projetée au bâtiment Arqué?
Il faudra parcourir des Kms pour se procurer Charlie, Le Canard enchaîné, etc sans pouvoir échanger sur les unes! Quelle tristesse!
D'autres dépenses futiles seront engagées par l'équipe municipale....Est-ce le développement économique dont parle Monsieur le Maire alors que dans son exercice précédent et les méandres du PLU, des sites artisanaux sont devenus zones vertes par la volonté de l'ancien conseil?
Décidément contexte très fumeux!


15/10/2014

Touche pas à mon PLU.

La mise en place de la réforme qui transforme le Plan Local d'Urbanisme d'une commune en Plan Local d'Urbanisme Intercommunal ne se fera pas sans douleur.
La question était à l'ordre du jour du dernier conseil municipal d'Aubiet, ce 6 Octobre.
Monsieur le Maire a fait part de sa volonté de "garder la main mise sur l'urbanisme".
Ce PLU d'Aubiet qui a subi tant de contorsions ( n'oublions pas l'avis négatif du commissaire enquêteur, avis qui avait été foulé au pied)reste un joyau de la couronne: si les éléments patrimoniaux ont été vendus, n'arrangeant pas pour autant la situation financière aubiétaine, Que Nenni! on ne saurait laisser la communauté de communes exercer sa compétence...au cas où elle pourrait mieux réussir...

13/10/2014

CONSEIL MUNICIPAL DU 6.10.2014 ( suite)

Le Conseil Municipal a voté à l'unanimité l'augmentation de la taxe d'aménagement; celle-ci passe donc de 3 à 5%, taux limite au delà duquel il faut justifier. Elle n'impactera pas la totalité des Aubiétains. Monsieur le Maire explique que les frais de fonctionnement augmentant, qu'il a été fait des efforts pour l'accueil avec la nouvelle école, que la Mairie a fait des efforts pour la cantine, il faut donc trouver des recettes.
Question cantine, on retrouve dans les subventions supplémentaires + 1620 euros pour la Coopérative scolaire ainsi que + 3725 euros pour la subvention TAP( temps d'activité périscolaire) Kirikou.
A l'unanimité, le Conseil Municipal a approuvé cette décision modificative pour ces subventions complémentaires.
Les membres du Conseil, parents d'élèves(au nombre de 9 sur 15)et directement intéressés par ces mesures, étaient -ils en totale neutralité pour voter?

07/10/2014

Le Conseil Municipal en question à Aubiet.

Faut-il voter pour des projets, des référents, des tuteurs? Questions cruciales pour le conseil municipal des grands qui veulent s'imposer aux petits.
Cas de conscience de Madame Heurteux en charge du dossier du Conseil Municipal des Jeunes.
Monsieur Lecarpentier lui suggère de mettre les enfants devant un choix, mais quel choix?
Des sujets qui intéressent les enfants ou que projettent les adultes?
La solution, c'est Kirikou avec le Temps d'Activités Périscolaires (3525 euros en plus?)et les Activités Pédagogiques Scolaires avec les enseignants.

Que de connaissances à acquérir pour la vie citoyenne!Certaines élues n'ont pas eu la chance d'en bénéficier et méconnaissent la loi de 1905. Et oui! l'église est un bâtiment communal. C'est un peu la grimace pour budgéter la réfection de la toiture de l'appentis de l'église qui abrite des salles de réunions.

Car de surcroît, il n'y a plus d'argent dans les caisses de la commune et il va falloir recourir à l'augmentation des impôts. A suivre.


04/10/2014

la méthanisation piano piano

Hier, aux journées parlementaires d'Europe Ecologie Les Verts à Amiens, Ségolène Royal s'est exprimée sur la transition énergétique et les énergies renouvelables.
Pour la méthanisation,son discours semble soudain empreint de sagesse. De toutes petites unités à l'échelle de l'entreprise agricole ou d'un petit regroupement; il n'est plus question des grosses machines mises en service à coup de millions d'euros. Le projet d'Aubiet de 2013 était de cette taille et très cher, heureusement les citoyens aubiétains l'ont refusé.
Il faut dire que les projets aveyronnais promus par la Région Midi-Pyrénées, mal vus par la population, ont pu faire perdre quelques voix à la gauche aux sénatoriales , participant ainsi au succès de la droite... Et puis les récentes manifestations réprobatrices du projet des 1000 vaches dans le Nord/Pas de Calais ont marqué les esprits.

Bref, la Ministre de l'Ecologie, prudente dans son déplacement à Amiens, a préféré le jouer tout doux.
Est-ce que ce sera la même tonalité à Toulouse en Novembre pour les journées nationales du Biogaz?

01/10/2014

LA BELLE SAISON DANS LE GERS

Pour la saison 2014/2015, dans le cadre de la Belle saison avec l'enfance et la jeunesse initiée par le Ministère de la Culture, l'Adda 32( association départementale pour le développement des arts) propose des tournées jeune public dans le département et valorise par un dépliant tous les spectacles jeune public proposés dans le temps scolaire et en famille.
Il s'agit de guider les jeunes publics dans la rencontre avec les oeuvres et les démarches artistiques.
La carte postale imprimée par la Région Midi-Pyrénées,"c'est ma belle saison en Midi-Pyrénées, j'écris aux artistes" est destinée aux enfants spectateurs afin qu'ils puissent écrire , dessiner leurs impressions,pouvant aussi initier une correspondance entre élèves.
Une initiative précieuse d'éducation artistique s'inscrivant parfaitement dans les nouveaux rythmes scolaires.
L'agenda des spectacles est consultable sur www.addagers.fr

24/09/2014

Dernière opportunité pour le jardin dit participatif d'Aubiet...

Après les différents appels à bénévoles infructueux de l'été,(articles de La Dépêche restés sans succès), un nouvel appel aux bénévoles est lancé cette fois par Aurélie Bégou, Chef de projet culture Pays Portes de Gascogne qui porte ce projet,sur le slogan "A vos bleus de travail!!" " Merci de faire tourner l'information dans vos réseaux"
Force est de constater que les Aubiétains n'ont pas accroché à ce projet du Pays Portes de Gascogne.
La dernière tentative est lancée:un mur de soutènement en brique de terre crue sous l'expertise de Monsieur G.Vivès.
En cette période durant laquelle les taxes foncières arrivent dans les boites à lettres, la mise en place des rythmes scolaires à Aubiet étant payée aussi par le contribuable( cf le communiqué de la mairie), le budget du jardin participatif représentant une cinquantaine de milliers d'euros, l'utilisation des impôts et la dépense publique suscitent quelques interrogations et pour certains soulèvent l'indignation.
L'atmosphère est lourde et la population peu encline à faire du bénévolat quand elle a des préoccupations budgétaires à la maison,surtout lorsqu'elle n'a rien demandé!